Activités prochaines

Pour toutes les activités ….voir dans l’AGENDA


ASSEMBLÉE GENERALE de l’Église française de Saint-Gall, le avril 2022 à 11h15:

Ordre du jour:

1.  Ouverture de l’assemblée

    2.  Approbation du procès-verbal de l’assemblée 2021

  •   Rapport du Conseil et rapport du pasteur
  •   Comptes 2021
  •   Rapport des vérificateurs
  •   Budget 2022
  •   Cotisations 2022
  •   Élection d’un nouveau membre du Conseil
  •   Divers

Rapport de l’AG de 2021:

L’Assemblée est présidée par Madame Marianne Rüthemann, présidente du Conseil, elle est assistée d’un secrétaire de séance, le pasteur Rédouane ES-Sbanti.

  1. Ouverture de l’assemblée

Marianne Rüthemann ouvre l’Assemblée et salue les membres présents et informe que, suite à la démission de Maurice Bernard, c’est à elle en tant que vice-présidente d’assumer la présidence du Conseil d’Eglise.                                                                                                                              Elle informe que les personnes suivantes se sont excusées : Micheline Oberholzer, Suzanne Reusser, Elisabeth Pérez, Corinne Lafon.                                                                                              Durant l’année 2020, plusieurs membres de notre Eglise sont décédés : Paul Strasser, Elisabeth Girardier, Eglantine Kradolfer, Antoinette Maurer, Lydia Kast et Edmond Lindegger.

  • Compte rendu de l’assemblée 2020                                                                                                   La présidente lit le compte rendu du résultat de la votation par voie écrite de l’Assemblée 2020 et en propose l’adoption. Celui-ci est adopté par l’assemblée à l’unanimité.
  •   Rapport du Conseil et rapport du pasteur

Rapport du Conseil d’Eglise

La pandémie du coronavirus, qui a caractérisé l’année 2020/21, a passablement chamboulé la vie de notre Eglise. Après le dernier culte célébré le 15 mars à St-Mangen, nous avons été contraints par la suite de renoncer aux cultes dans l’église jusqu’à fin mai. Mais durant toute cette période, notre pasteur ne nous a pas laissés sans nourriture spirituelle ! Grâce à notre nouveau site internet, il a été possible de prendre part à des cultes audio et vidéo ou de lire des méditations, textes bibliques, articles etc. que Rédouane y a placés régulièrement. Ces possibilités techniques ont été très appréciées par de nombreuses personnes proches ou lointaines de notre Eglise. Au nom du Conseil, j’aimerais remercier de tout cœur notre pasteur pour son grand travail et son engagement durant tous ces mois de confinement ou de semi-confinement. Nous lui en sommes très reconnaissants !

La plupart des activités prévues pour 2020 ont malheureusement dû être annulées, dont  la Sortie d’Eglise du 12 juillet, le voyage au sud de la France du 16 au 24 septembre et la Fête de l’Eglise du 8 novembre. Les fêtes de l’Avent ont eu lieu à Saint-Gall, Rorschach et Rapperswil, mais à grand regret sans moments de convivialité après les cultes.

Par contre les rencontres mensuelles de l’Animation biblique à Saint-Gall et à Rapperswil ont pu être plus ou moins maintenues avec une participation moyenne de 6 à 8 personnes dans chaque lieu. Les rencontres du Cours Alpha chez le pasteur n’ont pas pu avoir lieu comme prévu, la distanciation sociale ne pouvant pas être maintenue.  

En 2019, des pourparlers ont eu lieu en vue d’une collaboration du pasteur, Rédouane Es-Sbanti, avec l’Eglise française de Schaffhouse sous forme de cultes, animations bibliques et visites pastorales. Un contrat a été signé en décembre 2019. En janvier 2020, notre pasteur a célébré un premier culte à Schaffhouse, des animations bibliques ont eu lieu en janvier et février avec de nombreux participants.                                                  

Malheureusement à fin décembre 2020, la présidente de l’Eglise française de Schaffhouse, Mme Edith von Dach, nous a annoncé la résiliation de ce contrat pour juin 2021, car il n’a pas été possible de réaliser notre projet à cause de la pandémie.

Au 1er janvier 2021, Maurice Bernard a dû malheureusement donné sa démission, sa santé ne lui permettant plus d’assumer ses fonctions en tant que président de l’Eglise française. Il a été membre du Conseil pendant quelque 27 ans, dont 17 en tant que président ! Nous regrettons sa décision mais comprenons très bien que sa santé passe en premier.

Nous tenons à le remercier très sincèrement de son travail, de son dévouement et son engagement pour notre Eglise durant toutes ces années et lui souhaitons tout le meilleur !

Erwin Staehelin, membre du Conseil pendant 16 ans, a également donné sa démission pour des causes d’âge. A lui aussi vont tous nos remerciements pour son engagement et son travail au sein du Conseil !

Suite au décès de Paul Strasser, trésorier de notre Eglise, son fils Markus a repris la comptabilité bénévolement, mais ne fait toutefois pas partie du Conseil. Un tout grand merci à Markus ! 

Le Conseil s’est réuni cinq fois durant cette année. Les séances se sont toujours déroulées dans une atmosphère détendue et agréable.

Notre publication  « Trait d’Union » a été envoyée quatre fois.

L’assemblée générale de la CERFSA a eu lieu le 20 juin 2020 à Zurich. Lors de cette assemblée, il n’a pas été possible d’élire un nouveau président ou une nouvelle présidente. C’est notre pasteur qui assure l’intérim pour le moment.

Marianne Rüthemann, déléguée à la CERFSA depuis 2005, a démissionné l’an dernier, et sera remplacée à partir de cette année par Flavien Bamfoumou.

Une des préoccupations du Conseil reste la question de l’avenir de l’église de St-Mangen. Lors de la séance du Conseil du 22 octobre 2020, la rencontre avec M. Christian Kind, président de la paroisse de Saint-Gall C, ne nous a pas apporté plus de précisions sur le futur de l’église de St-Mangen, mais nous restons vigilants.

Rapport du pasteur:   2020, une page blanche… ?

Depuis le mois de mars, la Suisse – et le monde –sont entrés dans une turbulence dont personne ne sait quand elle s’arrêtera. Cette épidémie de Coronavirus a désorganisé le monde. Un ennemi invisible, microscopique a bouleversé les projets de milliards d’êtres humains. Tout à coup, l’imprévu a fait irruption dans nos vies et nous avons réalisé que vraiment, nous maîtrisions peu de choses. L’humain l’avait un peu oublié. Face à ces bouleversements, nos assurances humaines ne peuvent pas grand-chose. Mais une chose est de découvrir ou redécouvrir la non-maîtrise, autre chose est de traverser la maladie et la mort.

Cette épreuve dans laquelle le monde est plongé doit nous conduire à repenser nos modes de vie et les structures de notre société. La pandémie a mis en lumière l’urgence pour le monde de prendre ce sujet au sérieux. Et dans l’Eglise, comment avons-nous vécu l’irruption de l’imprévu ? Il est bien tôt pour faire un bilan, et l’épreuve est loin d’être terminée. Aussi, nous ferons seulement trois remarques :

1) Le confinement nous a conduits à mettre l’essentiel au cœur de notre vie d’Eglise, et cela avec beaucoup d’imagination. Alors que toute activité était empêchée, nous avons tenté d’imaginer comment faire Eglise, autrement. Cet essentiel préservé est pour nous objet de reconnaissance.

2) L’enfermement a fait tomber certains murs. Curieusement, alors que nous étions enfermés, nous avons développé des liens avec les Églises, proches ou lointaines, notamment avec l’Eglise française de Schaffhouse. Par ailleurs, les cultes filmés ou sur les réseaux sociaux ont accueilli des personnes qui n’auraient jamais franchi le seuil de nos lieux de culte. Alors que nous étions enfermés, nos cultes n’ont jamais été aussi ouverts. Voilà un autre inattendu, source, lui aussi, de reconnaissance !

3) Il nous faut tenir ferme l’attention à la vie communautaire. Le confinement, puis ce semi- déconfinement nous met à l’épreuve, une épreuve longue. Tenir ensemble ceux qui ont peur et ceux qui veulent vivre comme si de rien n’était, n’est pas une mince affaire. Faire comme si tout était normal n’est pas juste non plus. Vouloir tout faire comme avant n’est pas possible. Il nous faut prendre acte de ce qui nous manque, de ce que nous ne pouvons pas faire et de ce qui nous blesse. Dans cette situation d’incertitude permanente (cas contact, positif, négatif…) les uns réussissent à garder leur joie de vivre quand d’autres sont plongés dans l’angoisse. Et tous ensemble, nous devons trouver le bon pas pour toute la communauté, sans mépriser les peurs ni railler les optimismes. L’amour fraternel est soumis à rude épreuve quand les explications rationnelles n’atteignent pas les émotions et les sentiments profonds. La patience, alors, doit nous guider dans les débats au sein de nos conseils, pour respecter les uns et les autres. Avec tout cela, nous rendons grâce à Dieu. Là où tout était empêché, de nouveaux chemins se sont ouverts. Là où tout paraissait impossible, de nouveaux possibles ont surgi. L’Eglise s’est recentré sur sa mission première : être à l’écoute de la Parole de Dieu et la partager avec d’autres, et elle l’a fait avec beaucoup d’imagination. Merci à chacune et chacun, de nos membres à Glaris, Rapperswil, Saint-Gall, Schaffhouse et Rorschach.

Réalisations en 2020 : actes pastoraux, cultes, animations biblique, visites, nouveau site internet, prédications actuelles et cultes en internet (voir www.eglisefrancaise.ch) Collaboration avec l’Eglise de Schaffhouse par la mise à disposition du pasteur pour les visites et une animation biblique mensuelle.

4.  Comptes 2020

Compte d’exploitation
BudgetCHARGESComptesPRODUITSComptesBudget
125 500,00Salaires et contrib. Sociales126 849,10Eglises cantonales et paroisses121 000,00120 900,00
8 800,00Locations (église,salles,bureau)7 584,40Part de Schaffhouse11 400,0011 400,00
1 200,00Cultes749,00Cotisations des membres1 740,001 500,00
3 000,00Dons à des oeuvres2 985,65Dons5 113,055 000,00
1 700,00Participations (CERFSA)1 494,70Collectes5 571,955 500,00
4 500,00Réunions et programmes spéc.99,10Intérêts60,95150,00
5 000,00Trait d’Union et publications4 904,40Fondation Eglise française (IHK)4 831,004 831,00
3 000,00Frais de déplacement2 149,15
5 000,00Frais généraux et de bureau5 638,90Déficit 20202 737,458 419,00
157 700,00152 454,40152 454,40157 700,00
Saint-Gall, 8 janvier 2021Markus Strasser 
Trésorier 
contrôlé par les vérificateurs:
Pierre-André ChevalleyEliane Spirig-Savary

5.  Rapport des vérificateurs

Le vendredi 6 mars 2021, les vérificateurs des comptes ont procédé à la révision de la comptabilité 2020 et proposent d’approuver les comptes de l’année 2020 et de donner décharge au caissier.

Ils ont constaté avec satisfaction que le déficit pour l’année 2020 est de Fr. 2’737.45, ceci grâce à un don spécial de la Fondation Eglise française de l’IHK d’un montant de Fr. 4’831.00.

Quant aux collectes pour des œuvres sociales et pour notre Eglise aussi, la générosité des participants à nos cultes est remarquable et nous les en remercions très sincèrement.

Le montant des collectes a été de CHF 2’985.65 pour des œuvres sociales et CHF 2’586.30 pour notre Eglise.

Les bénéficiaires de ces collectes ont été :                                                         

                                                                                                                                              25.02.2020           CHF            216.-        École Albert Schweitzer au Kenya

25.02.2020     CHF   418.-       EPER

05.05.2020     CHF  372.-        Pain pour le prochain, PPP

10.07.2020     CHF  557.-        La Radio de Nîmes

22.10.2020     CHF   334.-        Société Whycliff (traduction bibles)

22.10.2020     CHF   262.-        Einzel-, Paar- und Familienberatung

04.11.2020     CHF   159.-        Lemuel Swiss pour Haïti

28.12.2020     CHF     91.-        Croix bleue Saint-Gall-Appenzell

28.12.2020      CHF   205.-        Armée du Salut de Saint-Gall

28.12.2020     CHF     91.65     Prot.-kirch. Hilfsverein des Kantons SG

29.12.2020     CHF   280.-        Paquets de Noël pour la Mission de l’Est

Le rapport financier et les comptes de l’exercice 2020 sont approuvés par l’assemblée à l’unanimité.

6.  Budget 2021

Le budget 2021 correspond à peu près au même que celui de l’exercice précédent.

La présidente demande à l’assemblée de se prononcer par un vote sur le budget prévisionnel 2021. Celui-ci est accepté à l’unanimité.

La présidente rend hommage à Paul Strasser qui a assuré la tenue des comptes et clos l’exercice 2020 malgré la maladie. Elle remercie aussi Markus Strasser d’avoir accepté de prendre la relève en tant que caissier de notre Eglise.

7. Cotisations 2021

L’assemblée accepte à l’unanimité de maintenir le montant de la cotisation à 20 francs.

8.  Election d’un nouveau membre du Conseil

Une seule candidature est présentée aux membres de l’AG pour élection au Conseil de l’Eglise : Madame Monique Lehmann est élue à l’unanimité.

La présidente remercie Maurice Bernard, malheureusement absent à l’Assemblée, pour son engagement durant de nombreuses années. Un présent lui sera remis par le pasteur et la présidente.

Un cadeau est offert à Erwin Staehelin en remerciement pour son travail au sein du Conseil.

9.  Divers 

La présidente donne quelques informations concernant le programme 2020 :

>   Voyage au sud de la France du 18 au 26 juin

>   Sortie d’Eglise le 4 juillet à Kyburg

>   Fête de l’Eglise le 24 octobre

Marianne Rüthemann informe que Suzanne Reusser, membre fidèle de l’Eglise française durant des décennies, fête aujourd’hui son 99e anniversaire !

La parole n’étant plus demandée, la présidente remercie le pasteur pour son engagement et le travail qu’il a fait durant cette période de pandémie et lève la séance.

                                                                                   Le secrétaire : Rédouane Es-Sbanti