Culte du 10 janvier

11 janvier 2021

Culte du 10 janvier

C’est dans la louange que nous commençons cette année O notre Dieu, notre Père,
Tu es Source intarissable de toute vie;
Sans toi nous ne serions que poussière.

« Il y a quelque chose d’étonnant dans le tissu. A y regarder de près,

Ce n’est pas la couleur des fils qui en font la beauté. Pris séparément, un à un, ils n’ont rien d’impressionnant.

C’est comme la solitude : elle est triste. Juste une couleur.

Mais il n’y en a que trois. Le jaune, le rouge ou le bleu. Plus le noir et parfois le blanc…

Juste un peu d’épaisseur et un peu de tessiture. Mais rien de plus.

Quant à l’aspect… Non vraiment, ce qui fait la beauté d’un tissu,

Ce n’est pas chaque fil. Par contre, prenez ces fils si quelconques,

et mélangez-les, « métissez-les », tricotez-les, fricotez-les, frisotez-les, tressez-les ensemble.

Faites-les passer les uns dans les autres, sur les autres, croisant les autres, se nouant aux autres, s’accrochant aux autres, et vous obtenez les plus belles merveilles du monde !

Les plus gracieuses tapisseries, les plus exquises broderies, les plus fines dentelles, les plus belles étoffes.

Ne dit-on pas que même les pensées peuvent être « étoffées » ? Défaites ces chefs-d’oeuvre et voyez ce qu’il en reste : de la charpie, de l’étoupe, de la bouillie filasse…des fils épars qui n’ont rien d’attrayant.

Reprenez ces mêmes fils et tissez-les dans un autre sens. Et voilà de nouveaux chefs-d’oeuvre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.