L’accueilli


Merci de m’avoir accueilli.

Je ne voulais pas rester seul.

Je voulais passer votre seuil

Et venir m’asseoir avec vous.

Je veux partager sans compter

Ces dernières heures d’avant le jour,

Les pommes brunes sur la table,

Je veux passer dans votre vie.

Et si vous voulez bien de moi,

Les vieux que je n’ai jamais eus…

Je soufflerai sur votre feu,

Je vous ferai le café,

Je tâcherai de vous faire rire

À ces histoires de chez moi.

Mais donnez-moi de ce vin vieux

Que vous gardiez pour la Noël…

Je mangerai votre pain.

Je tiendrai vos mains dans mes mains,

Et vos montagnes et vos vallées,

Et tous nos rêves à venir.

Je prendrai feu dans vos danses.

Je boirai votre eau-de-vie.

Je ferai voler de mes manches

La poussière de vos maisons.

Merci de m’avoir accueilli

Je ne voulais pas rester seul.

Gabriel Yacoub

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.